Ass. La Qualité de Vie
Slider

 

PANCHER Bertrand

 

Bertrand PANCHER  est le député de la circonscription de la Meuse, où survit le village de BURE. Il connaît bien le dossier de BURE, puisqu'il a commencé sa carrière politique au conseil municipal de Bar-le-Duc en 1989. Puis il est devenu successivement : adjoint au maire - président de communauté de communes - conseiller général - vice président et président du conseil général - et député ! Et il est membbre du CLIS de BURE ...

Bertrand PANCHER est le fondateur-animateur d'une curieuse association appelée : DECIDER ENSEMBLE ! Le site de cette association a un projet ambitieux : "devenir un des principaux moyens de faire connaître cette démarche qui consacrera notre volonté commune de transformer dans notre pays les conflits potentiels en succès collectifs." Un doux rêveur ce Bertrand !

Curieux. Il est intéressant de lire toutes ses interventions, on a l'impression que ce député a envie de donner la parole au peuple ! Mais rien de moins sûr.

Il est adepte de la démocratie participative pour les élus locaux. Il a été Conseiller Technique au Débat public au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Pour lui, La démocratie participative n’est pas en opposition avec la démocratie représentative ; elle est complémentaire. Il n’est pas question de faire prendre les décisions directement par la population. (J'avais raison !) Elles restent aux mains des maîtres d’ouvrage publics et privés, des Elus, mais doivent intervenir à la suite d’un processus de participation qui permet d’éclairer les choix. C’est ce qui fait la différence. Le décisionnaire s’appuie sur des débats, des avis contradictoires et se laisse le temps de la concertation avant la prise de décision en acceptant éventuellement de modifier son projet en cours.

Bertrand PANCHER participe à de nombreux débats, au cours desquels ils confirme ses idées : la démocratie participative ne remet pas en cause la démocratie représentative. L’élu est à l’origine du projet, prend la décision, et rend compte de sa décision à ses administrés.

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, lors de la mission "comop 24", Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart , relève : "Pour Bertrand PANCHER la vraie légitimité reste celle des élus, celle des représentants du peuple. Ce sont les représentants du peuple qui doivent prendre les décisions"

Attention à ce Monsieur qui en aôut 2002 déclare : "Je porte un jugement assez sévère car je trouve que l'on finit par prendre des décisions sur des dictatures de minorités. Je suis favorable à la mise en place de vrais systèmes de concertation et de communication directement adressés aux populations, à condition que les collectivités les prennent en main. Et je me méfie de tous les groupes de pression et tous les groupes écran qui nous abordent au nom de l'intérêt général. Je crois que l'intérêt général est représenté par l'élu local qui sent la tendance de l'intérêt général à travers des stratégies de communication et de concertation avec la population, mais aussi avec tous les groupes représentatifs des différents intérêts".

On est à deux doigts d'un comportement de dictateur !

Bref. Bertrand PANCHER n'est pas le démocrate qu'on croit.

Quel talent ce Bertrand PANCHER : Jean-Louis BORLOO lui a même adressé une lettre de félicitations, suite à la rencontre qu'il a organisée avec les présidents de communautés de communes de sa circonscription, sur le thème de la gestion des déchets !

Quel talent ce Bertrand PANCHER : avec l'aide de Gérard LONGUET, il a obtenu des fonds pour le sud meusien : "Nous avons obtenu 10 millions d’euros supplémentaires, chaque année, pour l’arrondissement de Bar-le-Duc au titre des fonds liés à Bure. Le Conseil Général dispose déjà de 20 millions d’euros à travers le Groupement d’Intérêt Public (GIP) : ces prochains mois, les communautés de communes proches de Bure toucheront 100 euros par habitant et par an et celles, plus éloignées, entre 15 et 20 euros par habitant et par an. 5 autres millions d’euros vont être affectés aux actions économiques locales.

Et lui d'ajouter : "Jamais autant de moyens supplémentaires n’auront été consacrés aux arrondissements de Bar-le-Duc et de Commercy. Il est maintenant indispensable que les élus locaux travaillent ensemble pour structurer l’accueil des entreprises et des populations."

Tout comme le député aubois Nicolas DHUICQ, Bertrand PANCHER joue le rôle de proxénète nucléaire : il fixe les tarifs. Il y a la même race de "putes" dans lecanton de Soulaines : "Ma géologie vous intéresse ? Vous avez des cochonneries à y enfouir ? J'augmente le tarif !"

C'est là que l'on retrouve la députée européenne EE-LV, Sandrine BELIER . Il est intéressant de voir ses positions.

Ce qui est curieux, c'est de constater que Sandrine BELIER se retrouve souvent sur le chemin de Bertrand PLANCHER. Lui qui fera tout pour favoriser l'implantation à BURE. Elle qui se déclare opposée à l'enfouissemnet des déchets nucléaires, et qui a été élue députée européenne Europe Ecologie avec sur sa plaquette une page entière Sortons du Nucléaire !

Ils ont aussi en commun une vision sur la représentativité du milieu associatif environnemental !

Le 18 février 2008, elle sera nommée membre de la Commission nationale du Débat public ? Elle sera remplacée par Mr ULLMANN.

Une question se pose : pourquoi, au lendemain du Grenelle, France Nature Environnement et Sandrine BELIER ont ils consacré tant de temps et d’énergie au sein de la Mission (lire page 13) confiée au député Bertrand Pancher ?

Dans l'Est-Républicain, Bertrand PLANCHER avait déclaré au lendemain des résultats des Européennes de 2009 : "Sandrine BELIER est une bonne copine. Elle était directrice de France Nature Environnement, et j'ai participé avec elle, aux négociations du Grenelle de l'Environnement !"...

Le hasard, peut être, Eric LOISELET (EE-LV) et Bertrand PANCHER ont planché le 21 mars dernier sur les modes de gouvernance !

Le 26 mai 2010 on retrouve Sandrine Bélier aux côtés de Bertrand PANCHER pour un petit déjeuner sur la règlementation européenne du bois...

Le 17 novemebre 2010 Bertrand PANCHER a organisé un curieux petit-déjeuner autour du dialogue sur le stockage des déchets radioactifs !

Le 13 décembre 2011 Bertrand et Sandrine font l'ouverture du RIO +20...

Février 2012 : Bertrand PANCHER soutient l’action du GIP et Cigéo, “une chance pour le développement économique du département”, et insiste sur la nécessité d’une “justice fiscale”.

En février 2012, le député, bien informé par Marie-Claude DUPUIS, précise dans sa lettre : "Nous sommes en mesure de vous préciser que la Commission Nationale du Débat Public qui mènera cette concertation sera saisie en Septembre prochain. Elle nommera une commission particulière présidée par l’un de ses vice-présidents lequel dirigera en toute indépendance l’ensemble des débats, dans le courant du mois d’Octobre. Après 5 mois de préparation cette grande consultation se déroulera de Mars à Juin 2013 sur une période de 4 mois. Si le débat va porter sur la sureté et la qualité de la recherche scientifique, ainsi que sur les conditions de réversibilité des déchets, le député de la Meuse a souhaité que l’intégration du projet dans le territoire soit également débattue, avec notamment les questions essentielles du transport, du développement économique notamment du tissu local, et celui du partage équilibré de la fiscalité future. La question de l’association permanente du public et des forces vives sur toute la période d’exploitation devrait être également posée. Enfin, Bertrand Pancher a vivement défendu l’idée que toutes les personnes vivant dans le bassin de vie soient individuellement consultées, sans exceptions."

Dans sa lettre de mars-avril 2012, le député additionne les emplois de SAFRAN , de SYNDIESE , et de BURE. Il oublie de soustraire tous ceux qui fuient et fuieront l'enfer nucléaire de la région de BURE.

Le 21 juillet dans l'Est-Républicain, il raconte sa rencontre avec la ministre de l'Ecologie, qu'il a l'intention d'emmener en Batho...

A suivre de près... ce gaillard !

 

 

 

 

 

Visites au cours des dernières 48 H

Nous avons eu 502 visiteurs ces dernières heures

Nombre de visites total

7.png1.png4.png6.png9.png9.png9.png
19/09/21
Soutenir L’Association La Qualité de Vie et l’Association TROP,
« POURQUOI TROP DE CANCERS AUTOUR DE SOULAINES ? »
Nous soutenir